Précédent
Retour
Suivant

M - O - P - Q - R

 

M

Mansarde : comble brisé à quatre pans.
Mansardé : disposé en mansarde.
Mascaron : élément architectonique en forme de figure fantastique ou grotesque, utilisé dans les clés de voûte, les chapiteaux, etc.
Meneau : Chacun des montants de pierre ou de bois qui divisent  les fenêtres, les portes entre-elles; par extension, chacune des barres transversales et verticales d’une croisée.
Mitoyen : qui est entre deux choses, commun à l’une et à l’autre.
Modillon : ornement en forme de console renversé placée sous la saillie d’une corniche; ornement saillant répété de proche en proche sous la corniche, comme s’il la soutenait.
Moellon : pierre de construction maniable en raison de son poids et de sa forme.
Moulure : ornement  allongé à profil constant, en relief ou en creux.
Mur mitoyen : mur entre deux propriétés et commun à l’une et à l’autre.
Mur-pignon : mur portant un toit à pignon.
Niche : enfoncement pratiqué dans l’épaisseur d’une paroi pour abriter un objet décoratif,

O Pour remonter

Œil de bœuf : fenêtre , lucarne, ronde ou ovale, pratiquée dans un mur, dans un comble. mot latin(Occulus)
Occulus (pluriel, occuli) fenêtre aux formes  arrondies.

Œil de bœuf situé sur la rue Lasalle
Œil de bœuf situé sur la rue Lasalle

Ordonnance : disposition, arrangement d’un ensemble.
Oriel : ouvrage vitré en générale en surplomb, formant avant-corps sur la hauteur de plusieurs étages;  fenêtre en encorbellement qui fait saillie dans la surface.(généralement confondu avec le »Bay- window ».

Oriel en pierre artificiel , Maison : M.G. Écrement, rue Letourneux
Oriel en pierre artificiel , Maison : M.G. Écrement, rue Letourneux

Oeuvré : travaillé, façonné, orné.
Ove : ornement en forme d’œuf utilisé en architecture, en orfèvrerie, souvent accompagné de lancettes ou de dards.

P Pour remonter

Palier : plate-forme entre deux volées d’un escalier ou au-dessus d’un perron.
Palmette : ornement en forme de feuille de palmier.
Pan : chacun des surfaces de la toiture d’un immeuble. Ex : «toiture à deux pans».
Parapet : mur plein à hauteur d’appui, formant garde-fou.
Parement : face extérieur d’un mur revêtu de pierre de taille; côté visible  d’une pierre dans un ouvrage de maçonnerie.
Persiennes : vantail formé de lamelles horizontales inclinées utilisé pour fermer une ouverture dans un mur.
Petit bois : petit montant ou traverse, en bois, dans une fenêtre, et réduisant la surface des vitres.
Piano Nobile : couronnement d’un édifice en architecture. (à employer rarement)
Piédroit : montant verticale sur lequel retombent les voussures d’un arcade, d’une voûte.
Pierre bossée : pierre au fini rugueux. (très utilisé à Montréal)
Pierre bouchardée : pierre travaillée avec un marteau ou rouleau armé de pointe appelé boucharde.
Pierre coade : pierre artificiel.
Pierre d’appui : pierre sur laquelle vient s’appuyer un arc.
Pierre de taille : pierre apte à être taillée.
Pignon : couronnement  triangulaire d’un mur dont le sommet porte le bout du faîtage d’un comble.
Pilastre : pilier aux pans carré rappelant la colonne. (très utilisé à Montréal)

Pilastre : pilier aux pans carré rappelant la colonne. (très utilisé à Montréal)

Pointe de diamant : ornement architecturale imitant la pointe du diamant.
Porche : construction formant avant-corps d’un bâtiment  et abritant la porte d’entrée.
Porte-à-faux : disposition d’une chose (construction, assemblage) hors d’aplomb, souvent au-dessus du vide; construction, objet en porte-à-faux
Porte cochère : porte dont les dimensions permettent l’entrée des voitures.
Porte-fenêtre : fenêtre qui descend jusqu’au niveau de sol.
Portique : galerie ouverte du rez-de-chaussée, à arcade ou à colonnade.
Puise : mot féminin; ornement  décoratif en forment de flèche, vase bulbe, bouteille, etc.  se trouvant au dessus de la corniche pour donner un aspect théâtrale au bâtiment . Aussi appeler « Puise d’énergie ».

Enfilade de cinq puise. Maison Louis Champagne, rue Letourneux
Enfilade de cinq puise. Maison Louis Champagne, rue Letourneux

Q Pour remonter

Quart-de-rond : moulure à profil convexe.

R Pour remonter

Ravalement : nettoyage du revêtement des murs extérieur d’une construction. ex :ravalement de la pierre.
Rayon : segment joignant le centre d’un cercle à la circonférence extérieur.
Registre : ensemble des motifs placés au même niveau horizontale dans une œuvre.
Rinceau : ornements fait d’éléments végétaux en succession.
Rosette : ornement circulaire, en forme de rose.
Rustiqué : taillée, travaillée (en parlant de la pierre) pour rendre semblable à une pierre brute.

Les définitions de ce Glossaire proviennent de :
MONTRÉAL, SON HISTOIRE, SON ARCHITECTURE
Guy Pinard, Tome 2 Édition :  LA PRESSE 1986
Guy Pinard, Tome 4 Édition du :  MÉRIDIEN  1991

 
Retour