Précédent

Retour
Suivant
E. Douglas Aylen 1855-1897
E. Douglas Aylen 1855-1897
 

Maison : Ernest Douglas Aylen  1904
1855-1897 rue Orléans

Architecte Charles A Reeves
Entrepreneur général : Walter Reed

La chaîne de titres :

21 novembre 1901
Notaire : R.H. Barron
Vendeur : Robert Gilbert
Acquéreur : Ernest Douglass Aylen  médecin
Achat des lots de trois lots de terre sans maison

28 avril 1902
Notaire : R.H. Barron
Vendeur : Robert Gilbert
Acquéreur : Ernest Douglass Aylen  médecin
Achat des autres lots de terre

25 septembre 1903                       
Permis est accordé à Walter Reed de construire sur les lots 
coût probable $1800.00

02 juin 1904                                   
« Moi Charles Aimé Reeves architecte déclare que j’ai été occupé sur l’héritage de MM. Ernest Douglas  Aylen médecin  , Robert Mullin avocat tout deux de la cité de Montréal & Robert Gilbert bouilleur de sucre de la cité de Maisonneuve aux travaux suivants : J’ai conçus réalisé  et tracé les plans et fait les devis pour douze bâtisses et surveillé les travaux pour la construction entière complété et parfaite de dix bâtiment de trois étages de hauteur, la propriété des dits propriétaires que le montant qui mes dû est de $409.00. Que l’héritage dont j’ai été occupé se traduit comme ci :  lots (332-333-334-335-336-337 du lot principale no : 18)des plans du renvois officiel du village d’Hochelaga. Signé Charles Aimé Reeves, architecte  devant moi à Montréal ce 02 juin 1904 N. Stewart commissaire de la cour supérieur pour le district de Montréal »

08 décembre 1904
Notaire :Joseph Émile Lachapelle
Vendeur :Ernest Douglass  Aylen médecin
Acquéreur :Alfred Napoléon Monsat  hôtelier


Le Docteur Ernest D. Aylen pratiquait la médecine dans son cabinet situé sur la rue Ste-Catherine entre les rues Joliette & de Chambly, tout juste à l’arrière du couvent des religieuses des Très Saints Noms de Jésus et Marie. À cette époque et dans ce quartier très prisé par les médecins, on pouvait facilement dénombrer, entre ces deux rues seulement, une douzaine de cabinets.

A lire les actes notariés, il apparaît de façon claire que le 'bon docteur' se trouvait en fâcheuse position financière puisque l’entrepreneur en construction et l'architecte prirent tous les deux une hypothèque légale sur cette maison qui venait juste d’être terminée. Ne perdant pas de temps non plus à s'en départir, le docteur Aylen la vendit en 1904

Les plans de cette maison, dessinés par Charles Aimé Reeves à la fin de ses études en architecture, sont le résultat d'une œuvre de jeunesse. Il obtient son diplôme en 1898 et exerce immédiatement sa profession. Nous retrouvons déjà en 1899 le même modèle que celle-ci sur la rue Letourneux.

Maison Ernest Douglas Aylen  en 1910Maison Ernest Douglas Aylen  en 1910
Photographe : Harry Richards
A.H.H.M.

D'après cette photographie d’archive il est apparent que cette maison a connu de biens meilleurs jours: Avec la disparition de tous les éléments architecturaux de la façade, Il est difficile aujourd’hui d’admirer l’œuvre de Charles Aime Reeves. Subsiste uniquement de cette époque le parement de pierre qui a su résister non seulement aux intempéries mais surtout  à ses différents propriétaires.

Si vous désirez avoir une idée de ce à quoi la maison pourrait ressembler si elle avait été convenablement entretenue au fil des ans, je vous suggère d’aller voir : ( rue Letourneux maisons : Hamel & Bleau 1899 & Maison : Joseph Riendeau 1904 ) où encore ( rue Ste-Catherine maison : Stanislas Girouard 1904 ).