Précédent

Retour
Suivant
Philias Bleau 539-545
Philias Bleau 539-545
 

Maison : Bleau 1895

Chaînage de titres :

18 juin 1870
Notaire; Martineau
Vendeur;  Décary
Acquéreur : Toussaint Bleau
 Achat du Lot : 13

03 janvier 1874
Notaire : F.B. Bourbonnière
Testament : Toussaint Bleau
En faveur de sa femme F. Archambeault

12 avril 1875
Notaire : F.B. Bourbonnière
Testament : F. Archambeault veuve Toussaint Bleau
En faveur de ses deux fils : Philias & Trefflé

29 août 1894
Notaire : Louis Dumouchel
Échange de terrains entre : Alphonse Desjardins & Philias Bleau
Tout le lot 13 compris entre les rues Notre Dame & Ste Catherine, Pie IX & Desjardins

 

02 mai 1895
Notaire; Joseph Charles Émile Lévy
Prêteuse : Dame Margaret Desmond  veuve Patrick Lawlor de Montréal
Emprunteur : Philias Bleau
La somme de : $2000.00
Donne en garanti deux maisons.  Une maison  ayant front sur la rue Notre-Dame numéros civiques  677,681,683
& une maison sur la rue Jeanne d’Arc  numéros  civiques : 13,15,17,19

28 octobre 1905
Notaire; Joseph Charles Émile Lévy
Prêteuse : Dame Délia Bellefleure veuve Delphis Hamel résidant à Fall River Massachusetts   représenté par son frère : Zotique Bellefleure, cultivateur de Saint-François de Sale
Emprunteur : Philias Bleau, bourgeois de Maisonneuve
La somme de : $1200.00 à 5%
Donne en garanti une maison en bois lambrissée de brique portant les numéros civiques 39,41, 43 & 45 rue Jeanne d’Arc.

20 septembre 1912
Notaire : Joseph Beaubien
Vendeur : Philias Bleau, employé de la ville de Maisonneuve, domicilié 630 rue Adam
Acquéreur : Alexis Tougas
Maison numéros civiques : 39,41,43 & 45 Jeanne d’Arc
Prix de la vente : $5440.00
Il est spécifié qu’une cuisine arrière est bâtie en appentis «cuisine d’été»

Delphis Hamel réside au 41 Jeanne d’Arc en 1897 & Avila au 45 avec son père Philias

 

 

La famille Bleau est l’une des plus anciennes familles d’Hochelaga. L’Ancêtre Toussaint Bleau achète de la famille Décary en 1870  une parcelle de terre située entre les rues Pie IX & Desjardins, Notre Dame & Ste Catherine. En ce temps-là il faut se rappeler que l’endroit ou allait s’ériger Maisonneuve n’était constitué que des fermes dont les terres étaient cultivées par leurs propriétaires. Sur le bord du fleuve s’étalaient de belles propriétés qui appartenaient à de riches bourgeois de la ville de Montréal et, l’été venu, ces gens fuyaient la chaleur de la ville pour venir respirer l’air campagnard de l’endroit.

Le plus connu de cette famille est sans contredit Trefflé Bleau qui était boucher. Sa boucherie était située sur la rue Notre Dame entre les rues Jeanne d’Arc & Pie IX. Ce n’est pas comme boucher qu’il s’illustra mais plutôt comme échevin et surtout comme Maire de Maisonneuve et ce à deux reprises.

Son frère Philias fût plus discret mais l’un des fils de ce dernier, Avila, avait, avec son associé Delphis Hamel, une entreprise de construction de Porte & Fenêtre qui était située sur la rue Letourneux à l’angle nord / est de la rue Ste Catherine. Il  est intéressant de savoir que Delphis Hamel après avoir vendu sa résidence déménagea dans l’un de ces logements et y résida pendant quelques années avec sa famille. C’est eux aussi qui en 1899 bâtirent pour Joseph Riendeau sa  maison de six logements dessinée par l’architecte Charles A. Reeves ( voir : rue Letourneux, maison , Hamel & Bleau ).

Cette modeste maison de quatre logements bâtie près du trottoir est typique de la maison ouvrière. Elle est assise sur un vide sanitaire en pierre, construite en bois et lambrissée de brique d’argile. Ce modèle fut importé des États-Unis et connut une grande popularité à Montréal à la fin du XIXe siècle. Nous en retrouvons un grand nombre encore aujourd’hui dans les quartiers ouvriers de Montréal mais malheureusement la majorité d’entre elles manque visiblement d’entretien et mériterait davantage à être appréciée.

Celle-ci heureusement garde l’élégance de sa simplicité.  Elle faillit disparaître dans les années 1971 & 1972 comme ce fût le cas pour nombre de ses voisines. Sa corniche ( a ) de bois toute simple a été préservée de même que sa brique d’origine. Les fenêtres et surtout l’emplacement des portes participent à la symétrie de la façade.  

C’est probablement  Delphis Hamel et Avila Bleau qui bâtirent eux-même cette maison. À l’origine des cuisines d’été -généralement une  pièce aux dimensions de 5 mètres carrés construite en bois près de la cheminée avec une sortie vers la cour arrière- étaient aménagées à l’arrière de la maison et ce dans le but de ne pas surchauffer les logements pendant la belle saison. L’hiver venu les locataires profitaient de cette espace comme chambre froide pour les aliments périssables.

a-  Corniche : partie saillante qui couronne un édifice; par extension ornement en saillie d’un meuble d’un plafond.