Précédent

Retour
Suivant
Hamel & Bleau 1443-1453
Hamel & Bleau 1443-1453
 

Maison : Hamel & Bleau  1899
Architecte : Charles Aimé Reeves

Chaînage des titres :

09 avril 1891
Échange de terrain entre :
L’abbé George-Marie Lapailleur curé des paroisses  Très Saint nom de Jésus & Alphonse Desjardins

 

20 janvier 1899
Permis est accordé à MM. Hamel & Bleau de bâtir *

20 février 1899
Notaire : Marie Gustave Écrement
Vendeur : Alphonse Desjardins
Acquéreurs : Delphis Hamel & Avila Bleau, tous deux menuisiers & charpentiers
Achat de deux lots de terre sans maison

08 mars 1899
Notaire : J.C. Cormier
Emprunteur : Joseph Riendeau, journalier
Prêteuses : Dame Mathilde Castillon & Dame David Madore
Emprunt de la somme de : $5900,00 à 10%

28 juillet 1899
Notaire : Marie Gustave Écrement
Vendeurs : Delphis Hamel & Avila Bleau
Acquéreur : Joseph Riendeau fils
Achat de la maison

28 octobre 1904
Notaire : Pépin
Vendeur : Joseph Riendeau fils, commerçant de bois
Acquéreur : Dame Adeline Contant, veuve François D. Beausoleil

30 juillet 1909
Notaire : Oscar Desautels
Vendeur : Dame Adeline Contant, veuve François D. Beausoleil
Acquéreur : Dame Marie Rose Emma Poirier, épouse de Joseph L’Heureux
Prix de la vente : $9750.00

Cette maison est l’une des très rares à porter le nom de ses bâtisseurs plutôt que de son premier propriétaire. Delphis Hamel habitait  sur la rue Letourneux au sud de Ste Catherine tandis que son collègue Avila Bleau résidait sur la rue Jeanne d’Arc face à la tonnellerie .Ce dernier était membre de l’une des très anciennes  familles du village d’Hochelaga dont le plus illustre fut maire de Maisonneuve : Trefflé Bleau. Joseph Riendeau avait épousé quelques années avant, la sœur d’Avila Bleau. Hamel & Bleau était une entreprise de fabrication de portes & fenêtres qui était située juste un peu au sud sur la rue Letourneux à l’angle de la rue Ste-Catherine.

Cette maison, n’est pas sans rappeler sa voisine de gauche. Ce n’est pas un hasard, car toutes deux ont le même architecte : Charles Aimé Reeves, et toutes deux ont été bâties pour Joseph Riendeau.

Charles Aimé Reeves naquit à Pointe aux Trembles le 5 mars 1872. Il fit ses études en architecture et reçut son diplôme en janvier 1898. C’est donc une œuvre de jeunesse que nous pouvons admirer en regardant cette maison. Du même modèle que celle-ci,  différente de sa voisine, nous pouvons voir sur la rue Ste-Catherine près de la rue Aylwin, la maison :Stanislas Girouard 1904 et  sur la rue Orléans près de la rue Ontario, la maison : E. Douglas Aylen 1904.

Dès que la construction de la maison fut terminée, Hamel & Bleau la vendit à Joseph Riendeau fils. Tous profitent de l’occasion d’être chez le notaire pour signer l’acte de vente de cette maison  mais aussi de la vente par Joseph Riendeau à Delphis Hamel & Avila Bleau de trois lots de terre avec maison située sur la rue Letourneux au sud de la rue Ste-Catherine. C'est en fait fort probable qu'ils s'échangèrent ces maisons car je n’ai pu trouver trace de transport d’argent. Evidemment, on était en famille, mais quand même..

Joseph Riendeau fils & Joseph Riendeau père habitaient tous les deux les appartements de rez-de-chaussée.  Une porte entre les deux logements se trouvait à l’époque près des cuisines.

Cette maison très imposante est construite sur une structure de bois, la façade est lambrissée de pierres calcaires grises dont la provenance est peut-être la carrière de Maisonneuve qui était située angle Pie IX & Rosemont. Les autres murs sont eux lambrissés de briques d’argile commune.

À l’époque deux  l’escaliers montaient  à l’étage. Ils étaient larges et droits. Le balcon du premier étant inexistants, les escaliers se rendaient  directement au seuil des quatre portes. En s'appuyant sur la photographie de Harry Richards prise vers 1910, nous pouvons mieux apprécier la maison telle qu'elle était à l’origine. Le balcon du deuxième était soutenu par deux belles consoles en bois qui malheureusement ont disparus.  La rampe était elle aussi  en bois à l’origine et avait en son centre un motif d’éventail qu’appréciait tout particulièrement son architecte. 

#11-A
Maison vers 1910
Maison vers 1910
Photographe : Harry Richards
A.H.H.M.

Les deux avant corps latéraux se terminent par des pignons coiffés par des puises (a) bulbeuses qui donnent tout le rythme à cette façade. Le brisis (b) de la toiture est recouvert de tuiles d’ardoise grises et de tuiles rouges aux formes variées, ceci permettant une fantaisie tout à fait Victorienne (1837-1901) Ses pignons, à cette époque se terminaient par de hauts mâts qui transperçaient le ciel.

#11-B
Maison vers 1970
Maison vers 1970
Photographe inconnu
A.H.H.M.

#11-C
Maison en 1990
Maison en 1990
Photographe: Pierre Sansregret
A.H.H.M.

a- Puise : mot féminin, ornement  décoratif en forment de flèche, vase bulbe, bouteille, etc.  se trouvant au  dessus de la corniche pour donner un aspect théâtral au bâtiment. Aussi appeler « Puise d’énergie ».

b- Brisis : versant inférieur d’un toit

* Charles Aimé Reeves, architecte, 1872-1948 /Pierre Desjardins,
Atelier D’histoire de Pointe-aux-Trembles  2002