Précédent

Retour
Suivant
Meunier & Meunier 4050-4074
Meunier & Meunier 4050-4074
 

Maison : Meunier & Meunier  1904

Chaînage de titres :

15 décembre 1902
Notaire : Joseph Philippe Lamarche
Formation de « LA COMPAGNIE DES TERRAINS DE MAISONNEUVE »

30 juillet 1903
Vendeur : Alphonse Desjardins
Acquéreurs : » La compagnie des terrains de Maisonneuve « composée de :
John Stuart Buchan, avocat  Président
Antoine Avila Sénécal, bourgeois
Louis J. Surveyer,  marchand
Joseph Philippe Lamarche,  notaire
Napoléon Plante, bourgeois
Mendoza  Langlois, & René Gohier,  agent d’immeuble 
Achat de 160 lots de terre sans maison
Prix de la vente : $15000.00

31 août 1904
Notaire; Joseph Philippe Lamarche
Vendeurs : J.A. Surveyer, marchand, Napoléon Plante, Bourgeois,  Joseph Lamarche, Notaire, John Stuart Buchan, avocat  René Gohier, agent d’immeuble & Mendoza Langlois , agent d’immeuble, membre de  «La  Compagnie des terrains de Maisonneuve »
Acquéreurs : Eudore et Léopold Meunier, tous deux avocats de Montréal
Achat de trois lots de terre sans maison
Prix de la vente : $2515.00

23 septembre 1904
Permis est accordé à MM.  Meunier & Meunier de bâtir sur les lots.
Coût approximatif pour la construction : $3000.00

29 janvier 1908
Notaire : Romulus Lavallée
Propriétaires : Eudore Meunier, avocat, Léopold Meunier, avocat, Oscar Meunier, marchand
Locataire : François David Valiquette
Bail d’une durée de huit ans et deux mois
Prix de la location :
$120.00 pour les mois de mars & avril 1908
$720.00 pour les trois prochaines années
$840.00 pour les autres années
Le locataire loue également un logement du deuxième étage portant le # 654  rue Ste-Catherine
Pendant huit ans à $10.00 mensuellement

Comme nous le voyons sur le chaînage de titres,  « LA COMPAGNIE DES TERRAINS DE MAISONNEUVE » acheta de Alphonse Desjardins 160 lots de terre. La majorité de ces terrains étaient dans le quadrilatère formé par les rues : Jeanne d’Arc , Pie IX , Ontario et Rosemont. Cependant quelques beaux emplacements se trouvaient sur les rues Ste Catherine et Pie IX. Ce sont notamment trois d’entre eux qu’achetèrent les frères Léopold & Eudore Meunier.

Ces deux avocat partageaient  le même cabinet sur la rue St Gabriel face aux champ de Mars, aujourd’hui occupé par l’actuel Palais de Justice. Quand ils décidèrent de faire construire cette maison au coin des rues Pie IX & Ste Catherine, c’était à l’époque le plus grand édifice commercial & résidentiel à être édifié en dehors de la rue Notre Dame. Il faut en effet se rappeler que c’était la seule vraie rue commerciale de Maisonneuve. Dans ce quartier de la ville à Maisonneuve, à peine 10 bâtiments ornaient la rue Ste-Catherine qui venait d’être ouverte quelques années auparavant,. et plus étrange encore aucun ne figurait à l’angle de ces rues-ci.

Le rez-de-chaussée de ce grand bâtiment était occupé uniquement par des commerces, les propriétaires se réservant la partie ouest pour leur commerce d’ameublement et de recouvrement de sol. Le local du centre avait été offert à leur père, bijoutier, qui utilisait l'espace pour son commerce. Finalement le meilleur emplacement sur le coin avait été loué à François David Valiquette pour son commerce de meuble. Il faut remarquer qu’en 1908, ce dernier louait aussi un appartement à l’étage pour la somme de $10.00 mensuellement, de quoi faire rêver bien des locataires aujourd’hui.

Ce bâtiment a bien traversé le temps car malgré quelques changements il est demeuré le même. C'est en tout cas ce que 'témoigne la photographie de 1910.

Commerce de F.D. Valiquette angle Ste Catherine & Pie IX
Commerce de F.D. Valiquette angle Ste Catherine & Pie IX

Photographie : Harry Richards 1910
A.H.H.M.

Maison : Meunier & Meunier  Photographie : Harry Richards 1910
Maison : Meunier & Meunier

Photographie : Harry Richards 1910
A.H.H.M.

Fait inhabituel, le brisis ( a ) de la fausse mansarde au niveau de la toiture ( b ) est recouvert de tuiles en fer blanc gaufrée et non en tuiles d’ardoise. Une seule autre maison dans le quartier a le même recouvrement , et c’est celle de :  Oscar Meunier  sur le Boulevard     Pie IX. Ce n’est pas un hasard puisque c’est le même  Eudore Meunier qui la fit construire  en 1911 et la vendit immédiatement à Oscar. À l’origine ces tuiles n’étaient pas peintes mais laissées au naturel. Elles étaient d’une couleur argentée due à l’enduit d’une fine couche de zinc qui était plaquée sur  le fer et ce pour les protéger de la corrosion . Lors des beaux jours ensoleillés, la toiture brillait de mille feux et lui donnait un air de dôme digne du conte Les mille et une nuits.

Vue de la rue Ste Catherine direction angle Pie IX. À droite de là
Vue de la rue Ste Catherine direction angle Pie IX. À droite de là photographie : Maison Meunier & Meunier

Photographie : Harry Richards 1910
A.H.H.M.

a- Brisis : versant inférieur d’un toit

b- Mansarde : comble brisé à quatre pans.
     Mansardé : disposé en mansarde.