Précédent

Retour
Suivant
Xavier Dansereau 4712-4722
Xavier Dansereau 4712-4722
 

Maison : Xavier Dansereau 1904
4712 - 4722 rue Adam
Entrepreneur en construction : Alphonse Dansereau

La chaîne des titres :

13 septembre 1898
Notaire : Joseph Louis  Coutlée
Vendeur : Charles Théodore Viau, manufacturier, résidant à Longue Pointe
Acquéreur : Ernest Bélanger, bourgeois de Maisonneuve
Achat des nombreux lots de terre dans Viauville

23 juillet 1901
Notaire : C. de Salaberry
Vendeur : Ernest Bélanger
Acquéreur : Alexandre Prévost,  menuisier de Maisonneuve
Achat de deux lots de terre

11 novembre 1903
Notaire : Marie Gustave Écrement
Vendeur :Alexandre Prévost,  menuisier de Maisonneuve
Acquéreur : Xavier Dansereau,  charretier de Maisonneuve
Achat de deux lots de terre
Prix de la vente : $1000.00

12 avril 1904
Permis est accordé à François  Xavier Dansereau de bâtir sur ses lots de terre.


Bien que le permis fut délivré à F.X. Dansereau, deux raisons nous font penser que c’est son frère, Alphonse, qui a  été le maître d’œuvre de cette maison : d’une part, il était entrepreneur en construction et il en a bâties d’autres semblables à celle-ci; d’autre part, il y a élu domicile, une fois les travaux terminés. Les frères  Alphonse, François Xavier et Israël Dansereau  ont partagé cette propriété pendant six ans. Ils déménagèrent ensuite, sur la rue Sicard, dans une  autre résidence également construite par Alphonse.

 François Xavier, quant à lui,  travailla comme charretier pendant bien des années; par la suite, sûrement encouragé par la réussite de son frère, il devint lui aussi entrepreneur en construction..

À l’époque de sa construction (1904), la maison qui nous occupe ici était très isolée. Ses plus proches voisins sur la rue Adam étaient, à l’ouest, l’ancienne chapelle  Presbytérienne St Cuthbert à l’angle de la  rue Letourneux et  à l’est, la maison de la veuve St-Onge, bâtie en 1903, à l’angle sud-est de la rue Théodore. La famille Dansereau  est  restée isolée de la sorte pendant plusieurs années. Il faut se rappeler que l’engouement pour ce secteur de la Ville  s’est  produit plus tard.

Cette maison de trois étages, à six logements,  s’intègre parfaitement à la trame urbaine de la rue Adam, si bien qu’elle peut passer à présent inaperçue. Rien ne la distingue vraiment  de ses voisines, que ce soit son parement en pierre, ses ouvertures et sa corniche en tôle. Cependant, il en était autrement lors de sa construction : imaginez un instant  que ses balcons étaient autrefois  soutenus par de beaux pilastres (a) en bois. Toute la richesse de son décor résidait dans ses balcons.

Maison : Napoléon Favreau 1814-24 rue de Lasalle
Balcons soutenus par des pilastres. Maison : Napoléon Favreau 1814-24 rue de Lasalle

Entrepreneur en construction : Alphonse Dansereau  1905

En faisant disparaître ces pilastres, cette maison nous semble plus anodine et n’attire plus notre regard. Cependant, il faut avouer qu’elle est bien entretenue et qu’elle garde un certain charme.

A- Pilastre : pilier aux pans carrés rappelant la colonne. (très utilisé à Montréal).